Presse

CONTACT PRESSE

Cécile ESTIVIN

contact@tours-ensemble.fr

VU DANS LA PRESSE

  • La réponse du berger à la Bergère

    Communiqué de presse paru dans la Nouvelle République du 26/11/2015

    Convergence 37  face à l'arrêté " tranquillité publique "

     

    La Convergence 37 de défense et développement des services publics a réagi à l'arrêté Tranquillité publique reconduit pour les fêtes : « Le maire de Tours a pris pour les fêtes de fin d'année un arrêté anti-mendicité, en vigueur jusqu'au 10 janvier 2016. L'association Convergence 37, demande à chacun d'entre nous de s'interroger sur la nécessité d'une telle mesure. Pour l'association, cette mise à mal du vivre ensemble est inacceptable. Chasser les pauvres du centre-ville pour booster les achats de Noël relève du cynisme, à l'heure où 50.000 personnes vivent sous le seuil de pauvreté en Indre-et-Loire. Le centre de Tours ne doit pas devenir exclusivement une sphère marchande ; il est un lieu de communauté humaine. »

    Droit de réponse du Groupe « Tours Ensemble »

    Par communiqué de presse, le collectif Convergence 37 qualifie d'inacceptable la reconduction de l'arrêté municipal "anti-mendicité" jusqu'au 10 janvier 2016.

    Décidément, la trêve des confiseurs n'est pas respectée par tout le monde.

    Un  jugement ne se critique pas, il est susceptible d'appel ; pour les arrêtés, c'est le même principe. Celui en cause pouvait très bien faire l'objet d'un recours en annulation. Certains n'ont pas hésité... De son côté, le Préfet ne l'a pas jugé illégal. Enfin, ce n'est pas un arrêté anti-mendicité mais de "Sécurité et Tranquillité publiques", ce qui est tout à fait différent.

    Les personnes visées par cet arrêté s'installent en groupe, pour de longues périodes, en s'étalant sur les trottoirs, les places ou autres portails d'immeubles, avec en général plusieurs chiens sans muselière. A de nombreuses reprises, il a été constaté que ces personnes étaient en état d’ivresse, interpellant de manière violente les passants pour obtenir quelque argent. Cette attitude de non respect de la tranquillité des promeneurs est pour de nombreux Tourangeaux inacceptable.

    En comparaison, les personnes faisant acte de mendicité, pour lesquelles Convergence 37 semble s'émouvoir dans leur communiqué, restent-elles discrètes, n'agressent personne, bien au contraire ; elles ne sont donc pas concernées par l'arrêté critiqué.

    Accuser les élus de vouloir chasser les  pauvres du centre ville relève de la récupération électoraliste. Quant aux 50.000 personnes qui vivent sous le seuil de la pauvreté en Indre et Loire, les élus de la mairie de Tours déclarent très solennellement n'avoir besoin de leçons de civisme ou d'humanité du collectif Convergence 37 pour prendre les décisions et les mesures qui s'imposent pour les habitants concernés de la commune.

    Le Groupe Tours Ensemble

  • Baisse des dotations de l'état

    L'Association des Maires de France, qui réunit les Maires de toutes tendances politiques, engage une grande action nationale contre la décision du gouvernement de réduire de manière drastique les dotations de l'Etat aux Communes de manière insupportable pour les budgets municipaux.

    Cette décision sans précédent est en résonnance avec la profonde préoccupation de très nombreux élus qui doivent faire face simultanément à une forte  réduction des moyens et à un accroissement continu des charges pesant sur les communes et les intercommunalités ainsi qu'aux besoins des Français fragilisés par la crise économique.

    Pour Tours, il s’agit  de près de 11 millions d’euros sur 3 ans, somme à laquelle s’ajoute les 2 millions d’euros  pour la mise en place des rythmes scolaires en 2015.

    Les élus du groupe Tou(r)s Ensemble répondront présents à cette importante mobilisation le vendredi 18 septembre à 11h – Place de la Préfecture.

    Le bureau du groupe majoritaire TOU(R)S ENSEMBLE

    Président : Jacques CHEVTCHENKO
    Trésorier : Yves MASSOT
    Secrétaire : Louis ALUCHON

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster vos commentaires